COVID-19, Mortalité, France …

Un bilan sévère …

Le variant DELTA

Un nouveau venu, le variant DELTA, hyper contagieux provoque de fortes hausses des cas d’infection dans plusieurs pays.

Les hausses sont plus significatives d’une semaine sur l’autre

Le variant DELTA ne provoque que peu de décès, leur nombre reste faible depuis deux mois, sauf en Iran, en Israël et en Russie :

On remarque l’évolution rapide des décès en Israël depuis le 25 Juin

 

PAYS LES PLUS INFECTES

L’Algérie

Bonnes performances jusqu’en Avril mais les cas et décès s’envolent..

En Europe

La moyenne des nouveaux cas sur 7 jours était en décroissance entre début Novembre et début Décembre dans la majorité des pays …
Fort impact du DELTA en Russie et au Brésil.

France

6,5 millions de cas !  Après les USA, l’Inde, le Brésil et la Russie.

La moyenne des Cas et Décès sur 7 jours était en faible croissance du 8 Décembre jusqu’au 9 Mars.
L’impact du DELTA se manifeste au niveau des cas:  +2,3 % par semaine et semble ralentir.

L’impact du DELTA sur les décès reste limité, à 0.02% par jour …

Allemagne

Baisse des cas entre le 12 Janvier  jusqu’au 15 Février, remonte ensuite jusque mi avril et revenir à un meilleur taux. Faible impact du DELTA.

Le nombre de décès a nettement baissé depuis le 10 avril au niveau de 5.2 par million d’habitants.

République Tchèque

Pic en Mars, puis décroissance régulière vers  zéro/million habitant.

Peu d’impact du DELTA à ce jour.

Belgique

Baisse régulière des cas et des décès depuis Mars.
Zéro décès/million mais impact du DELTA sur les cas.

Israël

Vaccination commencé le 19 décembre (99% de la population vaccinée ? ).
La lutte contre la pandémie se poursuit, cas et décès, avec un ralentissement des CAS depuis le 17 Janvier

Remontée violente des cas avec le variant Delta

Italie

Baisse des cas du 11 Janvier au 30 Février, remonte jusqu’au 16 Mars pour redescendre depuis fin Mars.
Remontée sensible avec le variant Delta

Espagne

Après une baisse depuis le 28 Janvier, forte baisse le 16 Février,
Reprise depuis mi-mai avec le DELTA

Forte réduction des CAS depuis mi Février.
L’impact du variant DELTA semble ralentir.

United Kingdom

Pic du nombre de décédés le 22 Janvier, baisse continue.
Puis remontée depuis début Juin, variant Delta !

Baisse des cas depuis le 20 Juillet (55.000) mais leur nombre reste élevé.
Le nombre de décès est en augmentation …

USA

La pandémie semble maîtrisée, baisse des nouveaux cas et des décès depuis mi Janvier, la létalité reste sous les 1.5%.
Faible remontée avec le variant Delta

Russie

Catastrophe avec le variant Delta .. mais cela est en régression

Chine

Reprise des infections avec le DELTA

Inde

Les chiffres de l’Inde toujours élevés, avec une décroissance rapide depuis mi Mai.

CAS et DCD par million d’habitants et Létalité

Le nombre de cas augmente, le nombre de décès reste assez stable.

Des centaines de millions de cas …

 

Projection sur un an, vers 500 millions de cas ?

Nouveaux cas et décès en moyenne sur 7 jours

  • en vert les pays les moins touchés,
  • en rouge les plus touchés.

Décroissance depuis mi Avril, 80 nouveaux cas-jour/population.
L’impact du DELTA n’est pas visible ce jour.

 

Relativisons …

Les chiffres bruts sont en effet impressionnants, toutefois on doit rapprocher les rapprocher  du nombre d’habitants de ces pays.
On voit que le nombre d’habitants du Brésil est 3 fois plus élevé qu’en France, et pour les USA,  c’est 5 fois plus.
Si on rapporte les chiffres aux populations, on peut mieux apprécier l’impact de la pandémie.

Les chiffres de la Chine où la pandémie était  maîtrisée sont insignifiants par rapport à ceux de ces 8 pays et ne figurent pas dans cette page (vous pouvez consulter la page CORONAVIRUS)

L’Europe et les US totalisent 32% des nouveaux cas …

L’augmentation du nombre de nouveaux cas en Asie affiche un taux de 0.4% de sa population, celui de l’Afrique à 0,5%. L‘Europe est à 0.2%  et les USA sont à 0.1 %

Le nombre de nouveaux cas dans le monde marque une légère reprise

Contamination

En première approche on voit que les USA , le Royaume Uni, l’Espagne la France et l’Espagne ont un indice de contamination (nombre de contamination par million de personnes) les plus élevés, à l’opposé l’Allemagne, l’Inde et la Russie ont les taux les plus bas.
Cet indice ne préjuge pas de l’issue de l’infection, mais peut correspondre au niveau de diffusion du virus et  de la protection contre la contamination.

Mortalité & Guérison

L’ indice de mortalité est plus préoccupant puisqu’il indique le nombre d’issues fatales de la contamination. La mortalité est liée à l’état de la population et à la performance  du système de santé de ces pays.

Tous ces indices sont en augmentation.

On constate une forte dispersion de cet indice, de 466 pour la Russie, 1.100 pour l’Allemagne jusqu’à des sommets : 2100 pour l’Italie, 1700 pour l’Espagne, 1.880 pour le Royaume-Uni … la France à 1650.

L’indice de la France est près de 2 fois plus élevé que celui de l’Allemagne.

GUÉRISONS

On pourrait aussi noter l’ indice de guérison, qui devrait être naturellement le complément de la Mortalité! Mais ces chiffres ne sont plus disponibles sur la base de JPH.

Synthèse Cas/Décès

Létalité

C’est un critère pour apprécier la performance de la lutte contre la pandémie des différents pays: c’est le pourcentage du nombre de décès par rapport aux nombre  de contaminés.  La létalité moyenne au niveau mondial est de 2.5%.

Pourquoi la France ?

A 2.4%, on ne peut que noter une performance moyenne!

Au sein de l’Europe, fortes disparités , l’Italie reste au niveau de 3.5%

Stratégies

Ces chiffres traduisent l’efficacité relatives des stratégies de lutte de ces pays, stratégies incluant la mise en œuvre du système de santé, les moyens, les personnels de santé, les procédures de diagnostics, de protection, d’évitement, de confinement et déconfinement.

Les 5 Pourquoi 

Dans les entreprises industrielles, pour résoudre les défauts de qualité ou améliorer les performances d’un processus, on posera cinq fois de suite la question “Pourquoi cela ?” .
On utilise en plus la méthode des 5 M pour déterminer les causes de dysfonctionnement ou au contraire les pistes d’améliorations.

 Pour le « système France », on peut appliquer ces méthodes:

Causes des dysfonctionnements, regroupées dans 5 familles:

Moyens ou Machines (qualité des équipements de production et de contrôle),
Main d’œuvre (formation et qualification adéquate des intervenants),Méthodes, Méthodes, Management, Modes Opératoires (standardisation et répétabilité, respect des spécifications…).
Matières : (s’assurer de la qualité des approvisionnements et de la sous-traitance).

Milieu (environnement de travail adapté, propre, ordonné – méthode 5S…),

 

 

 

Ce contenu a été publié dans politique. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.