Chômage Avril 2016

Baisse en Avril:  Vrai ou Faux?

Peut-on enfin parler d’inversion de la courbe du chômage après deux mois consécutifs de baisse ? Baisse ou effet d’optique ? Les chiffres semblent encourageants, mais  … Sont-ils le reflet de la réalité ou le résultat d’un artifice de calcul?
Pour y voir clair, analysons comment la
DARES obtient ces chiffres, qui sont en fait le compte rendu d’activité de Pole Emploi … ce qui est différent du nombre de sans-emploi.

Entrées et Sorties.

Les chiffres des catégories A,B et C sont les moyennes sur les mois de Février, Mars et Avril, et ventilés par motif. Ce qui permet de faire les constats  suivants.

Entrées. Sur 510.000 entrées dans les comptes de Pole Emploi,

E-1604

  • Perte d’emploi: 204.300 (40%)
  • Premières inscriptions : 39.300 (7%)
  • Autres cas* : 208.000 (40%)

*sans précision, ce qui montre un modèles statistique peu consistant

Sorties. Sur 526.900 sorties des comptes de Pole Emploi

S-1604

  • Reprise d’emploi:  97.000 (18,4%)
  • Entrées en stage: 52.900 (10%)
  • Motifs techniques*: 285.000 (54,1%)

Force est de constater que les reprises d’emploi en Avril – 97.000 – sont moins élevées qu’en Mars (100.600, 19.6%), qu’en Février (100.200, 20%) ou qu’en Janvier (101.000, 20.2%).

* Les « motifs techniques » sont : défauts d’actualisation + radiations!

Chômeurs et inscrits à Pole Emploi

 Si, maintenant, on compare l’évolution du nombre « défaut d’actualisation + radiation » avec celle du nombre d’inscrits, on découvre que ces 2 valeurs  sont liées: plus le nombre de sorties pour motif technique augmente, plus le nombre d’inscrits baisse … C’est une simple malice , il fallait y penser!

NombreRadiations-Chomeurs

L’Artifice

Vous l’aurez compris, un « bon moyen » de faire baisser les chiffres – mais pas le nombre réel de chômeurs – est donc d’augmenter les sorties pour ces motifs techniques ! C’est ce que l’on constate sur le graphique suivant:

SortiesTechniques

Mais cette méthode – comptable mais politiquement peu orthodoxe – atteindra ses limites et ne pourra masquer indéfiniment l’accroissement du chômage.
Il faut donc s’attendre à une remontée douloureuse …  

Même si …  « Tout va mieux »   

160430-EvolutionDepuis2011

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.