CORONAVIRUS

COVID-19 le 23 Mai
 94% de guéris en Chine.

Plus de 5,35 millions de cas infectés par le coronavirus dans le monde. 94% de guéris en Chine.

Les données utilisées ici sont celles de:
 WORDOMETERS, Johns Hopkins, CDC, ECDC, Berliner MorenPost, National Health Commission Chinois

Les sites de WHO, et ChinaDaily donnent des informations non fiables (16 avril).

Pandémie … quelques images 

Depuis Décembre, le virus s’est répandu dans 185 pays. 

Depuis peu, nombreux sont ceux – scientifiques et politiques – qui émettent des interrogations sur cette pandémie et la gestion par la Chine.

Polémique nourrie par le refus de la Chine d’autoriser une enquête par l’OMS.

Chine … Fin de la crise ?

La grande muraille et la citée interdite sont ouvertes le 9 mai.

94% des cas sont guéris .

Le nombre de guérison était en croissance régulière depuis les 30 derniers jours. Il était repassé à 92% depuis ce 16 avril, il revient à la valeur de 94%.

aucun nouveau décès, mais 3 nouveaux cas

Depuis le choc du 16 avril on voyait une stabilisation depuis fin Février.

Il n’y avait eu aucun décès entre le 27 avril et le 18 mai.
  … après les 1.290 décès du 16 avril dus aux méthodes de comptage.

4 % de décès

Le pourcentage de décès reste stable à  4% en chine. il était de 2%  le 7 Février

EUROPE : En évolution!

La crise en Europe est en évolution  dans tous les pays, principalement en Italie, en Espagne, en Allemagne et en France.

Situation en France

Le 17 Mars marquait le début du confinement en France,
Le 13 Avril, le confinement a été prolongé jusqu’au 11 mai.

La France affiche le plus haut niveau de létalité à 15.71% (en augmentation)

Nouveaux cas depuis 21 jours en France

Retour sur les plus bas : 237 nouveaux cas le 21 mai, pas de données depuis.

Nouveaux décès depuis 21 jours.

11 mai était le premier jour du déconfinement.

Après le pic du 17 mai, 83 décès le 21, pas données depuis..

Stratégie de soins du Professeur Raoult.

Le 1er Avril, on recensait 3.523 morts en France. Le professeur Didier Raoult de Marseille publiait alors de nouveaux résultats et le protocole à suivre au début de l’infection avec l’hydroxychloroquine complétée par l’azithromycine.
Le blocage par le conseil scientifique de l’Elysée a empêché une large application de ce protocole qui aurait pu sauver près de 25.000 décès …

Nouveaux cas en Europe sur 7 jours

  • L’Espagne, est revenu au niveau de 500 cas après un pic du 22 mai 1.787

Le ralentissement  se confirme dans les autres pays les plus atteints.

  • Allemagne : remonte avec un pic de 689 cas, retour sur 300 cas.
  • L’Italie reste sur 500  cas par jour.

Nouveaux Décès en Europe sur 7 jours

Après le pic France du 17, le nombre est tombé sous des 150 décès, pas de chiffres les 22 et 23.

L’Italie est stable autour de 150 décès
L’Allemagne revient à 33 décès
L’Espagne : revient sous les 50 décès.
La France  ?? 
L’Allemagne avait entamé son déconfinement le 20 avril, l’Espagne le 26 avril.

France, Allemagne, Italie, Espagne ...

 

USA  amélioration apparente.

Sous réserve de la qualité des chiffres fournis par nos sources:

Plus de 94.700 décès, 12 fois plus important qu’en Allemagne !
 50% du nombre total de décès dans ces 5 pays.


Situation des Cas et Décès aux USA

Le niveau aux USA s’élève à 1.577.000 cas, dont 25.300 nouveaux cas.

 Nouveaux cas : le nombre revient à 21.000 cas.

Décès : le nombre descend au niveau de 1.100 nouveaux décès 

A suivre …

 

Publié dans politique | Commentaires fermés sur CORONAVIRUS

PROTECTION SOCIALE du NOUVEAU SIÈCLE

Réinventer LE FINANCEMENT du Social

Le système actuel est à bout de souffle, il faut réinventer un système qui soit efficient, c’est-à-dire qui atteigne son but en choisissant les ressources les plus efficaces et en consommant le moins possible, car il manipule l’argent des français et de leurs entreprises, argent dont une partie est aujourd’hui gaspillée.
Plusieurs personnalités – de différents courants politiques – ont défendu l’idée de taxer non plus le travail mais la consommation, dont l’assiette est évidemment plus large et très certainement pérenne, contrairement à la masse salariale, condamnée à baisser.

Logique actuelle

Le financement est à la charge de la production.

L’entreprise et les actifs sont pénalisés par ces charges sociales et ne peuvent se concentrer sur son véritable rôle, produire de manière compétitive pour créer du travail. Dans le système actuel le producteur français doit payer, même en cas de baisse du marché, de rupture de charge, de sinistre, de grèves, tous événements perturbateurs de la production …

Une Nouvelle logique.

Une nouvelle logique est de financer la protection sociale non plus par le producteur, mais par le consommateur des produits et services.
Une CSVA, « Cotisation Sociale sur la Valeur Ajoutée » (autrefois appelée à tort TVA sociale, ou TVA antidélocalisation, ce qui est un peu mieux) pour alléger, voire supprimer les charges qui pèsent sur le travail, sur la production.
Cette cotisation sera acquittée par toute personne – physique ou morale – quel que soit son statut, lors de ses achats. Ce serait donc le cas des citoyens français, des touristes étrangers, des actuels fraudeurs, des immigrés clandestins ou non, des ‘travailleurs Européens détachés’, sans oublier cette fois, les fonctionnaires et assimilés. Et aussi, bien sûr, les entreprises publiques ou privées.

La CSVA transfère le financement des charges sociales sur le consommateur :

Ainsi, l’entreprise est libérée de cette charge et peut se concentrer sur son rôle : produire et offrir du travail.
Ce mode de financement aura le mérite de la simplicité (fusion des 37 régimes actuels), de l’universalité et de la justice sociale aussi, les plus hauts revenus consommant plus de biens et de services cotiseront plus.
Parmi ses effets sur l’économie, les entreprises ne seraient plus taxées sur leurs stocks ou sur la production en cours d’élaboration, mais sur leurs ventes.
La compétitivité du « Made In France » bénéficierait de prix hors-taxes bien plus bas : croissance des exportations, frein sur les importations, inversion du solde de notre balance commerciale. Ce rééquilibrage permettrait d’améliorer le niveau d’attractivité de la France et de ralentir – ou même d’inverser- le mouvement de délocalisation qui s’est accéléré depuis la crise de 2008, et plus encore depuis 2012. Le travail masqué n’aurait plus de raison d’être, plus de fraudes (en dehors des économies parallèles, autres fléaux).
Dans un esprit de commerce équitable, la France ne ferait plus payer ses prestations sociales par les pays importateurs dont certains – on pense à l’Afrique, la Grèce, le Portugal – ont une économie fragilisée, chancelante.

En 2012, un premier pas avait été pris en ce sens par Nicolas Sarkozy. Cette mesure avait été immédiatement abrogée par François Hollande dès son élection pour des raisons manifestement idéologiques, mesure considérée comme antisociale.
Le vent a soufflé depuis, et une mesure analogue a été prise en 2014, décidée par le même François Hollande …
En l’absence d’une compréhension du monde réel et d’une volonté réformiste de son gouvernement actuel, la France est condamnée à ce type de « va-et-vient » jusqu’à arriver à un point de blocage, au naufrage de son industrie et de son économie.

ROBOTIQUE & INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

Facteur aggravant, les technologies de l’information et de la robotique qui vont transformer les systèmes de production et des services en supprimant nombre d’emplois, et donc supprimer une part des recettes sociales .

Plus que jamais, les « Intelligents and Autonomous Robots » vont rapidement réduire drastiquement les besoins en travail humain, dans tous les secteurs : industries, services, défense, santé, sécurité, éducation, habitat, social et domestiques.
Avec l’Intelligence Artificielle et les Robots intelligents, plus besoin de chauffeurs pour conduire les véhicules, de maçons pour construire des maisons, de diplômes pour piloter les avions, de maîtres pour enseigner, de soldats pour combattre, de policiers pour arrêter les voleurs, d’avocats pour défendre des innocents, de fonctionnaires pour administrer les états, d’infirmières pour nous soigner, d’agriculteurs pour les cultures et l’élevage, de caristes dans les entrepôts, d’aides humaines pour les handicapés …

Plus besoin de journalistes non plus.

Certains prophétisaient que les gouvernants, les P-DG et pourquoi pas les hommes politiques seraient remplacés par des systèmes d’Intelligence Artificielle … 

Quant aux intellectuels ou aux artistes …

Le financement par la CSVA est un point essentiel des réformes du modèle français de protection sociale que nous proposons ici.

Cotisation Sociale sur la Valeur Ajoutée

La CSVA, est donc le système alternatif de financement de la protection sociale que je propose ici d’adopter. Nous verrons que ce système va plus loin que le simple financement, il impacte l’organisation du système de protection sociale lui-même, mais surtout le coût du travail, sur la rentabilité des entreprises et, partant, la compétitivité de nos industries et services.
Son mécanisme est simple à comprendre : le taux de CSVA s’ajoute à celui de la TVA, en substitution des charges sociales, patronales et salariales. Comme pour la TVA, la CSVA sur les achats se déduit de la CSVA collectée lors de la vente.
De plus, le système de collecte de la CSVA serait identique à celui de la TVA et serait donc facilement intégré dans les modèles de gestion d’entreprise.
D’un côté, la suppression des charges sociales va baisser les prix de revient des produits et services, mais le « prix marché » LOCAL (par opposition au marché EXPORT) final subira une double taxation, l’actuelle TVA + la CSVA : le choix judicieux du taux de CSVA, en fonction par exemple de la part des salaires dans le prix de revient, permettrait d’obtenir la stabilité ou la diminution des prix marché en ce qui concerne le « Made in France ».
Pour la majorité des industries françaises, la part Salaire dans le prix de revient est entre 55% et 60%. Dans ce graphique, pour une industrie où le salaire représente 55% du prix de revient, le « prix marché » Local du produit a baissé de 12%, avec une « CSVA Totale » de 20%.

Dans ce second graphique, il s’agit d’une industrie où les salaires bruts représentent 40% du prix de revient. Le prix marché n’a baissé ici que de 6%, toujours pour une CSVA de 20%
Ici encore, les cotisations URSSAF ont disparu, le financement du social reste assuré par la CSVA et l’impôt, impôt qui comportera une incidente pour le financement du risque Vieillesse, nous le verrons.

Dans ce troisième graphique enfin, il s’agit d’une industrie où la part du travail dans le prix de revient n’est plus que de 30% :
Le prix marché est maintenant légèrement plus faible, et le montant de la CSVA est équivalent à celui des charges sociales actuelles.

 

 

Impact Positif de la CSVA sur l’Economie et l’Emploi

L’examen des graphiques précédents montre que plus la part des salaires est élevée dans le prix de revient, plus le « prix marché » baisse. En contrepartie, le montant de la CSVA reste inférieur au montant des charges sociales actuelles : cette différence sera compensée par la CSVA sur les importations, et par une révision de l’impôt, ce qui sera justifié par la suite, au niveau des prestations Vieillesse.
Ce graphique montre que seules quelques industries ou services où la part de la masse salariale est inférieure à 28% verront leur prix augmenter quelque peu.

COMPÉTITIVITÉ, CROISSANCE ET EMPLOI.

Les effets directs de la CSVA sont déterminants :

Prix 10% de baisse des prix, en moyenne, les entreprises – industries, artisanat et services – ne supportent plus ces charges et diminuent leurs coûts de production
Salaires 25% de pouvoir d’achat en plus, les salaires sont amputés de ces charges.
Travail 35% de baisse sur le coût du travail, qui passe à 21 euros, contre les 36 euros actuels
Export 27% de baisse sur les prix à exportation

Véritable rupture, ces trois effets se conjuguent pour relancer la consommation et les exportations. Ce qui crée un cercle vertueux :

Plus d’exportation, plus de consommation, plus de travail, moins de licenciements et plus d’emploi pour les français.

Air France-KLM, dans le contexte concurrentiel du transport aérien, aurait pu – au lieu d’annoncer en  2015 une diminution de 800 postes – lutter plus efficacement contre les compagnies low-cost dont le coût du personnel n’est pas surchargé par les charges sociales : cela a été montré, la France bat le record de charges portant sur le travail. Le tarif des compagnies low-cost sera en effet assujetti à la même CSVA…. et Air France-KLM pourra lutter à armes égales

OPTIONS DE LA CSVA

La CSVA peut se substituer théoriquement à tout ou partie des charges, patronales et/ou salariales, il y aurait donc plusieurs options : CSVA totale ou CSVA partielles. Toutefois, c’est la CSVA totale qui s’impose, la suite montrera sa clarté, sa simplicité de mise en œuvre et son efficience.

CSVA TOTALE

Si le rapport Gallois préconisait un transfert portant dans une proportion de l’ordre de 2/3 – 1/3 sur les cotisations patronales (prestations familiales et une partie des prestations maladie) et salariales, on a vu que c’est la CSVA totale, englobant 100% des charges, qui permet à court terme d’augmenter les salaires et de baisser les prix, de renforcer le pouvoir d’achat, la consommation et donc le PIB.
Cela rendrait de fait caduque le système actuel de gestion des cotisations par l’URSSAF dont le coût de gestion dépasse le milliard. La CSVA totale supprimerait également les fraudes et abus, le travail au noir, le problème des travailleurs Européens …, des « manques à gagner » évaluées par la Cour des comptes à 25 milliards par an.
Une CSVA totale (ou intégrale) ferait donc disparaître les prélèvements sociaux dans toutes les activités, salariés ou non-salariés, fonction publique ou privées (cela plaira au « simplificateur des formalités administratives », car il y aura « des lignes en moins sur le bulletin de paie »).

Les salaires nets seront les salaires bruts ! Plus de plafond, plus de réductions selon des règles figées, plus d’erreurs ni de redressements.

RÉORGANISATION DE LA PROTECTION SOCIALE

Avant de voir comment, chacune des quatre branches de prestations pourrait fonctionner avec la CSVA totale, examinons les flux financiers.

FLUX FINANCIERS

Dans ce nouveau système, la CSVA est collectée auprès de l’ensemble des consommateurs quel que soient leur situation, français ou étrangers. Ce sont les entreprises, les artisans, les indépendants, les autoentrepreneurs, les administrations et les collectivités locales, et personnes physiques.
Le processus est celui de la TVA, la TVA et la CSVA seront perçues par le Trésor Public.
La CSV, nouvelle Cotisation Sociale Vieillesse, est également perçu par le Trésor Public auprès des contribuables. La CSV complémentaire correspond à la pénibilité, aux divers modes d’achat de points. Le circuit actuel URSSAF / ACOSS a disparu.

Le Trésor Public recueille l’ensemble des flux financiers et les transfère à leurs bénéficiaires.

Chacun des bénéficiaires met en œuvre ses processus internes, notamment la Caisse de Protection Sociale et la Caisse Vieillesse Unifiée

PRESTATIONS FAMILLE

Prestation universelle dépendant du nombre d’enfants et des revenus : toutes les informations sont connues au niveau de l’Etat civil et des déclarations des revenus. Les informations sur le logement occupé et les revenus sont aussi connues au niveau du fisc (taxes d’habitation). A gérer, peut-être, des exceptions, et donc amélioration de l’efficience. Certains considèrent par ailleurs que ces prestations ressortent de la solidarité et non de la protection sociale.

PRESTATIONS SANTE

Les prestations de santé redeviennent à 100% pour la majorité des personnes, et modulées selon les revenus si nécessaire.

PRESTATIONS CHÔMAGE

Le poids des prestations chômage aujourd’hui de 37 milliards est le plus faible, 6% de la Protection Sociale. Son coût pourrait être pris en charge par la CSVA totale. Plus complexe à définir, car verser des prestations n’est que l’’un des moyens pour attendre le retour à l’emploi. Mais le demandeur restera toujours lié à l’agence Pole Emploi, et soumis aux déclarations des entreprises, des organismes de formation. Les prestations seraient éventuellement liées aux revenus du foyer fiscal.

PRESTATIONS VIEILLESSE

A l’heure présente, les prestations Vieillesse sont évaluées à 350 Mds en 2015 (hors complémentaires). Elles correspondent à 41% du montant des prestations de la Protection sociale (hors chômage),
Le nombre de pensions de retraites en 2012 est de 15,1 millions tous régimes confondus, un même retraité pouvant recevoir des pensions de plusieurs caisses. Il y a 13,2 millions de comptes pour la seule CNAV, 2,4 millions à la MSA salariés. Cela semble indiquer une valeur moyenne des pensions mensuelles de l’ordre de 1.400 euros
La proposition est de remplacer le système actuel par un « Système de Retraite Unifiée », exposé maintenant.

Système de Retraite Unifiée

Un nouveau système de retraite par points pour financer et gérer l’assurance Vieillesse permettra plus de transparence, plus de justice sociale et un équilibre économique stable par principe, et … une retraite à la carte !
Flexible, il évite les douloureuses réformes successives, jamais abouties. Ce système rendrait par ailleurs caduques les 17 caisses de retraite spécifiques, héritage du passé, ce qui – encore une fois – économiserait quelques milliards en frais de gestion.

PRINCIPE DU SYSTÈME DE RETRAITE UNIFIÉE.

Le principe est de délivrer une pension de retraite sur la même base pour tous les cotisants, en fonction du nombre de points détenus, ce qui est une garantie de justice sociale. Le système repose sur deux entités :
– La Caisse Vieillesse Unifiée
– Un Compte National des Retraites
La Caisse Vieillesse Unifiée dispose d’un système d’information qui va gérer un « Livret Personnel », en relation avec le système d’état-civil et des impôts.
Ce livret est ouvert lors de la naissance sur le territoire national, lors de naturalisation ou de l’immigration régulière pour les étrangers qui le demandent, et dans certains cas particuliers, comme pour les français nés à l’étranger.
Le livret permet de gérer les points attribués à chaque titulaire, et de contrôler ses droits à pensions, pensions qui seront débitées sur le Compte National des Retraites, CNR.

Alimentation du Compte National des Retraites

Le CNR est alimenté à partir de plusieurs ressources :

  •  La fraction de la Cotisation Sociale Valeur Ajoutée dédiée à la Vieillesse
  •  Les Cotisations Fiscales pour la Vieillesse, CFV, intégrées à l’Impôt sur le Revenu, avec un taux T1
  • Les entreprises pourraient participer via l’Impôt Société, donc dépendant de leur résultat.
  •  Autres ressources complémentaires, dont le budget de l’Etat et des Régions

Le taux de CFV individuel T1, serait de l’ordre de 15 à 20% -.

Dans un foyer fiscal, chacun des conjoints assume sa cotisation, calculée sur son propre revenu imposable. Dans un foyer fiscal, la CFV est la somme des CFV des deux membres du foyer fiscal.
Rappelons que les salaires ne seront plus amputés de charges. La cotisation vieillesse actuellement prévue pour 2016 est de 15,45% du salaire brut.

Le revenu après impôt ne diminuerait pas, si ce n’est à la marge.
Le Compte National des Retraites, CNR, est en situation de pouvoir capitaliser et constituer des réserves. Il ne peut être déficitaire, de par son statut.

ALIMENTATION DU LIVRET PERSONNEL

En régime permanent

Le point standard a une « valeur d’achat » P1, fixé annuellement.
Chaque livret est alimenté en points, « achetés » avec le montant de la CFV. Des points ‘gratuits’ peuvent être attribués pour certains types de personnes, bénévoles, étudiants par exemple. Ces points gratuits sont en réalité achetés par l’Etat ou une collectivité.
Des points complémentaires peuvent être « achetés », pour un prix unitaire P2 :
– Par toute personne, physique ou morale.
– Par une entreprise, une collectivité, une administration pour ses salariés (dont les points obligatoires liés à la pénibilité),
– Par une association pour ses membres.
– Par une collectivité ou l’état, pour certaines personnes, celles ne disposant pas de revenu imposable par exemple.
– Par l’Etat, pour certains fonctionnaires (militaires, police, par ex),
Il serait également possible de transférer des points d’un livret vers un autre, sous conditions à préciser.

En Régime transitoire

La conversion des droits acquis en points, est une opération minutieuse, qui va transformer les droits à pensions de chaque régime en points, en respectant les droits de chacun. C’est toutefois un travail classique dans le secteur Assurances où les calculs sont réalisés par des actuaires. A l’issue de ces calculs, les droits à pension sont transférés à la Caisse Vieillesse Unifiée ainsi que les réserves détenues par les organismes actuels.

ECONOMIES DE GESTION

Une fois opérée cette conversion, les 37 caisses de régimes actuelles deviennent inutiles en tant que telles, seule la Caisse Vieillesse Unifiée opère, avec une gestion efficiente.

FONCTIONNEMENT DE LA RETRAITE UNIFIE

Ce schéma montre comment la CSVA collectée auprès des entreprises privées (et artisans, indépendants), des administrations et collectivités locales, et tous les consommateurs est redirigée pour la partie fixée vers le CNR, Compte National de Retraite.
Ce compte est encore alimenté par les contribuables qui s’acquittent de leur Cotisation Sociale Vieillesse, et par les Entreprises, l’Etat et les Collectivités locales pour les ressources complémentaires optionnelles. Le CNR verse les pensions de retraite, en fonction des règles établies.
La Caisse de Protection Sociale (analogue à l’ACOSS aujourd’hui) est alimentée par le complément de CSVA et par les dotations de l’Etat et des Collectivités locales. Ces fonds sont dispatchés sur les quatre branches Santé, Accident et maladies professionnelles, Famille et Emploi.
RETRAITE A LA CARTE !
On peut ici choisir de partir en retraite à tout âge, théoriquement, puisque chaque pension est calculée annuellement à partir des trois variables :

  •  Nombre de points du Livret,
  •  Espérance de vie,
  •  Croissance du PIB, comme c’est le cas en Suède.

Ce qui éliminera pour toujours les crises sociales touchant au sujet de l’âge de la retraite et de la durée du travail.
Le montant de la pension est donc calculé à partir de la valeur du point, actualisé chaque année en fonction des recettes de la Caisse. Une partie pourrait être variable, selon les recettes de la Caisse. Cette partie variable de la pension est versée en fin d’exercice, comme le 13 ème mois dans les entreprises, selon la croissance de l’économie.
La nouveauté ici est de rendre flexible la valeur du point, ce qui assure l’équilibre et la pérennité du système.

L’acquisition de points se poursuit pendant la retraite – puisque liés à la Cotisation Fiscale de Vieillesse – ou par des points complémentaires pouvant être achetés ou transmis par des proches,
Par exemple,

Si l’espérance de vie d’une personne de 60 ans est de 20 ans, si elle a accumulé 2400 points, elle bénéficiera d’une pension calculée sur base annuelle de 120 points. Si le point vaut 150 euros, la pension mensuelle est de 1.500 euros (pension qui sera elle-même assujettie à la CFV de 15%, et donc ramenée à 1.275 euros net). Son livret sera amputé de 120 points, mais on y ajoutera les points correspondant à sa Cotisation Fiscale pour le Vieillesse.

Les personnes sont également libres de travailler plus longtemps ou après leur départ en retraite, accumulant ainsi de nouveaux points, ce qui leur permet de relever le montant de leurs pensions. Rappelons que la valorisation des pensions est fonction de la croissance, de l’espérance de vie et de l’équilibre du Compte National des Retraites.
Ce système est donc transparent et équitable, chacun reçoit en fonction des points acquis et de la bonne santé de l’économie.

Liquidation du Compte Universel de Retraite.

Dans le cas de décès avant la date prévue (ici 80 ans) le reliquat de points serait réparti : par exemple 50% au conjoint et 50% à une réserve de péréquation pour ceux dont l’âge dépasse la date prévue.

Publié dans politique | Commentaires fermés sur PROTECTION SOCIALE du NOUVEAU SIÈCLE

2019 … Naufrage de la France ?

La France en perdition ?

Selon Eurostat, en 2018, la moitié des pays de EU ont un équilibre budgétaire déficitaire.

Si on compare la France avec ceux des pays comme l’Allemagne, les Pays-Bas, l’Irlande, l’Italie et le Royaume-Uni, on constate que la France est en queue de peloton !

Le Royaume-Uni, après avoir été lanterne rouge en 2007, remonte de manière franche depuis 2016 où il a rejoint la France, en dernière position.

L’écart entre la France et l’Allemagne s’est creusé de 17% en 2018 !

En 2018, le classement est

1. Allemagne
2. Pays-Bas
3. Irlande
4. Italie
5. France et Royaume-Uni

Performance des pays 

• L’Allemagne améliore son excédent de 55% entre 2017 et 2018.
• L’excédent des Pays-Bas augmente de 24%, et
• Celui de l’Irlande augmente de 120%.

14 des pays de l’UE sont excédentaire, dont plusieurs « petits pays ».  

Les pays déficitaires

La France, comme l’Italie et le Royaume-Uni restent en déficits.
Si le déficit de la France se réduit de 6%, celui de l’Italie de 8%, le Royaume-Uni de 4%.

On ne peut encore connaître les chiffres de 2019, mais … on doit s’interroger!

 

Publié dans politique | Commentaires fermés sur 2019 … Naufrage de la France ?

Histoire d’Eau

La part du Feu …

Un beau matin d’Août 2019, sur la radio, on parlait de la sévère sécheresse qui sévit actuellement.
Paul, éleveur de bovins, expliquait qu’il n’avait pas assez d’eau pour abreuver tout son troupeau, trop important : il avait pris la décision d’abattre une partie de ses bovins pour que le reste ne meure pas de soif.
Les commentateurs avaient déploré cette mesure mais salué son bon sens !

Rapport Meadows

A notre époque où le discours écologique fait rage et bouleverse notre société, cet épisode m’a rappelé le rapport Meadows publié en 1972 par le Club de Rome, « Halte à la croissance », avec ses recommandations dont le GIEC s’est depuis emparé, pour une partie seulement : celle de l’environnement et des ressources de l’énergies.

La croissance démographique ne cessait alors d’augmenter chaque année. Au 17ème siècle, la population mondiale était de 500 millions d’habitants et croissait de 0,3 % par an, soit un doublement tous les 250 ans.
Mais au début des années 1970, le rythme était beaucoup plus important, elle avait atteint 3.6 milliards d’habitants, et on pouvait s’attendre à une population de 12 milliards au milieu du 21ème siècle.

Surpopulation

Cinq principaux points interdépendants étaient mis en exergue par le Club de Rome :

1. La croissance forte de la population mondiale
2. La malnutrition mondiale
3. L’épuisement des ressources naturelles non renouvelables
4. L’accélération de l’industrialisation
5. La dégradation de l’environnement

En fait, il y a 7.72 milliards d’habitants en 2019, soit 110% de plus qu’en 1970.
Les prévisions pour 2050 sont de 8.7 à 10.9 milliards, 3 fois plus qu’en 1970 !

Le Club de Rome n’avait pas pu, en 1972, intégrer des paramètres devenus factuels :

  • Les technologies numériques, robotique et intelligence artificielle, et les graves menaces sociales avec la disparition programmée de nombre d’emplois.
    Crise annoncée par Jérémy Rifkin dans « La Fin du Travail » (1990).
  • La création de l’Union Européenne en 1993,
  • La création de l’OMC, Organisation du Commerce International, en 1995.
  • Un dérèglement climatique très rapide que nous constatons, la fonte des glaciers, la fin du Gulf Stream …
  • Les migrations massives

Et après 2050 ?

Les prévisions devraient tous nous alarmer !

  • 13 milliards en 2070 ! 2 fois plus qu’aujourd’hui …
  • 16 milliards en 2100 ! 4 fois plus qu’en 1970

Imaginez votre vie en 2100 …

La planète aura explosé !

Décroissance démographique

Le rapport Meadows concluait à la nécessité de mettre fin à la croissance afin de préserver le monde d’un effondrement, en stabilisant la croissance démographique ainsi que l’activité économique (elle-même stimulée par la croissance démographique et l’exploitation des ressources).

  • Mettre fin à la croissance … une expression adaptée à 1970 ! Mais rien n’a été fait.
  • Décroissance démographique : aujourd’hui, stratégie inéluctable même si extrêmement difficile à évoquer, revendiquer, à élaborer et à déployer.

Les Autruches aussi …

Nul expert du GIEC, de l’ONU ou autre ONG, nul politique n’ose même évoquer cette nécessité impérieuse de réduire le nombre d’individus sur planète !
Dormez, braves gens !
Comme les autruches, tous s’enfouissent la tête dans le sable pour ne pas voir les menaces.

La Part du Feu

Heureusement, Paul notre éleveur n’étant pas un « expert » du GIEC, a appliqué cette stratégie de décroissance à son troupeau : ce n’était que du bon sens !
En sacrifiant quelques bêtes il a heureusement pu sauver son cheptel …

Comme les pompiers qui font la part du feu pour stopper les incendies !

Une stratégie de décroissance? Qui l’assumera ?

Qui aura le courage politique d’appliquer une stratégie de décroissance de la population mondiale ? Quel organisme de type ONU, GIEC etc  serait prêt à mener ce combat ? Quel chef d’état aurait-il le courage et la détermination pour cela ?

Les options se comptent sur les doigts de la main, comme réguler la natalité pendant plusieurs générations jusqu’à ce la courbe de progression s’inverse et que nous revenions à un niveau qui réponde aux 5 priorités que le Club de Rome avait érigé.

Une première option,  en 1972, était de limiter le nombre de naissances à deux enfants par couple, sur l’ensemble des populations.
Aujourd’hui , il faudrait limiter à un seul enfant par couple, alors même que nos gouvernants font la promotion de la PMA, et certains même la GPA!

Quand on sait que certaines femmes africaines ou indiennes, par exemple, peuvent avoir 8 enfants et plus, on comprends que cela paraisse impossible, et pourtant …

D’autres options, effrayantes, sont hélas plus probables :

  • De nouvelles pandémies, type Ebola.
  • Un conflit nucléaire mondial …

Dernière option, ne rien faire et attendre la fin irréversible de notre humanité sur la terre … Certains y pensent et s’y préparent déjà.

A votre avis ?

Je serais heureux de confronter vos idées, vos réflexions, vos arguments contradictoires si vous en trouvez !

Publié dans politique | Commentaires fermés sur Histoire d’Eau

Chômage Avril …2019

Embellie de l’emploi …

Tout va très bien, Madame la Marquise ?

Contraste entre les chiffres de Pole Emploi et les annonces de destruction d’emploi qui tombent tous les jours, en particulier APRES les élections européennes!

Pole emploi nous dit …

Le nombre d’inscrits pour le France entière a diminué dans la catégorie A, mais reste en  augmentation dans les catégories B et C.

  • A : 3 502 400, moins 137.000
  • B:     786 300, plus          3.400
  • C:  1 529 300, plus        30.700

Pour la France Métropolitaine, on reste à un niveau élevé:

  • A: 3 248 800, moins 134.000
  • B:     765 500,  plus 3 900
  • C:  1 497 800, plus 30 700

Ce qui va moins bien ? L’insécurité de l’emploi !

Les chiffres de Pole Emploi vont à nouveau grimper, avec les vagues de licenciements qui ont commencé à se produire de nouveau!

Pour ne citer que les plus récentes :

  • Whirlpool, General Electric, Ascoval, Arjowiggins, Ford, Bosch, Valloure, Noyon, BNP Paribas, Société Générale, Carrefour, Intermarché, Cora, Castorama, Auchan … qui suivent ArceloMittal, Alstom, GoodYear 
  • Sans compter tous les sous-traitants, les commerces environnants …

Rapidement hélas, les « moins » deviendront des « plus« 

A suivre …

 

 

 

 

 

 

Publié dans chomage, politique | Commentaires fermés sur Chômage Avril …2019

Chômage Mars 2019

Baisse au premier trimestre …  Cocorico ?

Les médias se gargarisent d’une baisse de 1,5% du chômage … pour la catégorie A !
Des chiffres révélés le 26 avril, au lendemain de la « conférence de presse » d’Emmanuel Macron …

Macron plus fort que Hollande !

François Hollande rêvait de l’inversion de la courbe du chômage…
Inversion qui finira par se produire en 2016.

Emmanuel Macron maintient son rêve de voir ce taux à 7% … en 2022 !!!
Au rythme actuel  on n’y serra pas avant 10 ans, alors qu’à cette échéance, l’irruption des Robots menace de remplacer plus d’un million de travailleurs en France.
Demain, on rase gratis !

Catégorie A, oui, mais les autres ?

S’il est vrai que  les chiffres de Pole Emploi de Mars montrent un nombre de chômeurs de 3,639 millions en catégorie A contre  3,679 en Décembre 2018, ce qui est relativement positif.
La bonne presse n’évoque guère les chiffres des autres catégories, non plus que la situation des seniors ou des femmes!

Un petit bilan … pour la France métropolitaine

Les chiffres de Pole Emploi montrent que, depuis Mai 2017, le nombre total de chômeurs des catégories A, B et C est en hausse de 105.500

Toutes catégories confondues …

Depuis mai 2017, c’est une hausse de 49.500

Baisse de 35,300 chez les hommes
Hausse de 84,800 chez les femmes !

Pour les seniors, c’est une hausse de 29.500:

Hausse de 21.400 chez les hommes
Hausse de 50,100 chez les femmes !

Sur 1 an c’est une baisse de 12.100 :

Baisse de 23,000 chez les hommes
Hausse de 10,900 chez les femmes !

Pour les seniors, c’est une hausse de 29.500:

Hausse de 7,200 chez les hommes
Hausse de 22,100 chez les femmes !

Chacun peut constater que

  • le mot hausse apparaît 9 fois,
  • le mot baisse n’apparaît que 3 fois

Un score de 3 contre 1, peu flatteur pour Emmanuel Macron!

Un bilan négatif, en particulier pour les femmes dont le nombre reste en hausse, quel que soit leur âge.

Publié dans politique | Commentaires fermés sur Chômage Mars 2019

Robots et Avenir …

Aristote, 300 ans avant Jésus-Christ, conjecturait :

« Si chaque instrument, en effet, pouvait, sur un ordre reçu, ou même deviné, travailler de lui-même, comme les statues de Dédale, ou les trépieds de Vulcain, ‘qui se rendaient seuls, dit le poète, aux réunions des dieux’, si les navettes tissaient toutes seules, si l’archet jouait tout seul de la cithare, les entrepreneurs se passeraient d’ouvriers, et les maîtres, d’esclaves »

Notre troisième révolution industrielle …

Les Robots ont une longue histoire derrière eux, presque aussi longue que celle de l’homme : les clepsydres, horloges à eau, furent inventées en Egypte, 1600 avant Jésus-Christ.

Dès 1945, Boole et Turing ont ouvert la voie aux ordinateurs et au traitement de l’information. En 1951, IBM sort le 701, premier d’une longue série. Avec la Cybernétique, les automates vont réagir aux signaux.

Avec les NTIC, Nouvelles Technologies, dès 1970, les robots sont équipés de micro-ordinateurs, de micro-processeurs et de programmes de plus en plus perfectionnés pour exploiter les informations de capteurs visuels et de reconnaissance vocale. Avec l’Intelligence Artificielle, ils vont transformer le monde dès la fin du 20eme siècle.
Les robots ont restructuré les industries, et pénétré dans tous les domaines, avec des capacités, des performances de plus en plus élevées.

L’Internet, les BigData, des algorithmes de plus en plus performants copiant l’architecture des réseaux neuronaux qui ont permis le deep learning : les systèmes d’Intelligence Artificielle apprennent par eux-mêmes sans intervention de l’homme, à partir de nombreuses expérimentations.

L’Intelligence Artificielle a développé ses capacités de raisonnement, d’apprentissage, de découverte, de création de nouvelles règles, d’intégration de nouvelles connaissances, de reconnaissance des formes, des visages, d’établir des diagnostics ou de rechercher des solutions à des problèmes combinatoires, ce qui, sans nul doute, prouve leur Intelligence.

Les Robots du 21ème Siècle

Depuis Eliza en 1970 et Wabot1 en 1973, les robots sont devenus incontournables dans toutes les industries, et dans de plus en plus de services et d’activités.
Aujourd’hui, les IoT – objets connectés – alimentent les ‘BigData’ avec nos propres données.

Le Mariage des Robots et de l’Intelligence Artificielle

Après sa victoire au Jeu d’Echec en 1997, celle au Jeu de GO en 2016, l’Intelligence Artificielle a gagné au Poker en 2017, domaines où la stratégie et la psychologie de l’homme étaient réputées invincibles.
IBM Watson sait établir des diagnostics plus précis que les médecins, ou retrouver des actes de jurisprudence pertinents mieux et plus rapidement que n’importe quel cabinet d’avocats.

La robotique de 4ème génération

Ce mariage entre les Robots et l’Intelligence Artificielle ouvre l’ère de la robotique de 4eme génération.

Les robots ont maintenant une activité cognitive et organisationnelle élevée, comme l’apprentissage, l’intercommunication, la négociation, la coordination, la résolution de conflits et un comportement social.

Le Grand Remplacement ?

Il s’agit d’une menace réelle exercée par les « Robots Intelligents et Autonomes » qui pèse sur nous. Ils ont déjà commencé à nous remplacer dans nombreux processus, dans tous les secteurs : industries, services, défense, santé, sécurité, éducation, habitat, social et domestiques.

Avec ces RIA, plus besoin de chauffeurs pour conduire les véhicules, de maçons pour construire des maisons, de diplômes pour piloter les avions, de maîtres pour enseigner, de de soldats pour combattre, de policiers pour arrêter les voleurs, d’avocats pour défendre des innocents, de fonctionnaires pour administrer les états, d’infirmières pour nous soigner, d’agriculteurs pour les cultures et l’élevage, de caristes dans les entrepôts, d’aides humaines pour les handicapés …

Plus besoin de journalistes non plus, ni de commentateurs TV comme en Chine, où un système alimenté par des flux d’informations permanents, anime un robot ‘humanoïde’ qui présente un journal continu actualisé au plus près : c’est la fin de BFM TV, CNEWS etc.
Certains prophétisent que les gouvernants, les P-DG seront remplacés par des systèmes d’Intelligence Artificielle.

Quant aux intellectuels et aux artistes …!

Vingt-trois types de robots

Tous ces robots accomplissent exactement les missions qu’on leur confie, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, dans les situations les plus diverses, sans faille, sans arrêt imprévu, sans grèves. Productivité poussée à un niveau extrême ! En 1912, il fallait 4.700 heures de travail pour fabriquer une voiture, il en fallait 20 en 2000. En 2030, moins de 8 heures suffiront !

L’intelligence …

Le must, nous l’avons dit, c’est qu’ils apprennent par eux même, et se fixent des objectifs non programmés ! Ils donnent ainsi l’impression d’être créatifs, d’inventer des solutions à des problèmes non répertoriés dans des BigData qu’ils enrichissent de manière autonome.
Leur capacité à communiquer entre eux pour partager leurs nouvelles connaissances leur donneront encore plus de pouvoir, annulant ou minimisant notre intervention, nos décisions.

Qui a joué à l’Apprenti Sorcier?

L’apprenti Sorcier anime son balai pour lui faire faire son travail, remplir une bassine d’eau : il puise l’eau de la rivière avec des seaux puis les vide dans la bassine. Le balai ne s’arrête jamais, il se multiplie. L’apprenti ne parvient pas à les contrôler : l’eau déborde et c’est l’inondation catastrophique …

Un Nouveau Modèle de Société

Si l’automatisation est une réalité incontournable, positive en soi, notre système économique datant du dix-neuvième siècle est inadapté, obsolète, et les très nombreuses personnes qui perdront leur emploi sombreront dans la précarité.

Dès 1995, dans « La Fin du Travail », l’économiste et essayiste Jeremy Rifkin dressait un sombre tableau du futur : progression de la Robotique et de l’Intelligence Artificielle, impacts dramatiques sur l’emploi et les entreprises, créant un monde avec une croissance économique sans emploi (jobless growth).

Il est naïf ou  stupide de croire que les quelques nouveaux types de métiers (lesquels ?) dans les branches liées au numérique, au savoir, pourront, quelles que soient les formations, remplacer les centaines de millions d’emplois – industriels et services – devenus inutiles !
Dans son essai, Jeremy Rifkin explique que face à ce défi, à ces millions de sans-emploi, il faut revoir le contrat social et trouver une autre manière de redistribuer les richesses, de partager au mieux les gains de l’énorme productivité actuelle et à venir.

Véhicules sans chauffeur …

Pour le seul secteur du Transport Routier en Europe, il y a plus de 4 millions de personnes directement concernées par ces transports sans chauffeur, dont 500.000 en France. La mutation est inévitable et va se produire sur une dizaine d’années, à partir de 2020 ou 2025. Les chauffeurs de taxi, de VTT, ambulanciers feront front commun contre ces véhicules sans chauffeur …
Les gouvernements finiront par légaliser ce mode de transport, économie et concurrence obligent.

Les trains et les avions sans pilotes sont également dans les bureaux d’étude. Toutes les autres activités laisseront la place à ces robots de 4ème génération.
Il y aura d’abord de nombreux mouvements de grèves, des manifestations et des débordements violents dans tous les pays, en Europe, aux USA, au Canada, en Asie, en Russie ou en Australie, en Afrique et en Amérique du Sud. Aucun pays n’échappera à cette invasion de robots.
Tels les vols de criquets en Afrique, les robots laisseront les pays dévastés, avec une explosion du chômage et de la précarité.
Le paradigme de la croissance sera battu en brèche : faute de pouvoir d’achat, la consommation chutera, et en conséquence, la production puis les profits des entreprises baisseront : nouveaux licenciements, chômage en hausse …

Des Gilets Multicolores …
La récession, mais ensuite ? La majorité des états, faute d’avoir anticipé, seront devenus ingouvernables, plongés dans la spirale infernale « récession économique, chômage de masse, pauvreté, délinquance, chaos, récession ».
Les promesses de démocratie se transformeront en souvenirs, en illusions, en mirages.

Zéro travail

Il est indispensable que les acteurs économiques, les états s’organisent pour faire face à cette invasion, pour changer le modèle économique et social.
A court terme, et sous la pression de l’industrie financière et des mouvements sociaux, il faudra relancer la consommation en distribuant des subsides à ceux des chômeurs irrécupérables – quelle que soit toute formation – puisqu’il n’est plus besoin de main d’œuvre ! Certains états pourront mettre en place des systèmes de « revenus universels » pour chacun de ses citoyens, financés non plus par des impôts, mais par des taxes sociales sur les entreprises encore solvables.
Le partage du travail, vieux serpent de mer, sera décidé dans tous les pays industrialisés, pour retarder la menace du « zéro travail » : ce sera la journée de travail de 4 heures. Une mesure pas nouvelle : en 1935 aux USA, une loi fédérale de réduction du temps de travail à 30 heures par semaine, approuvée par les deux chambres, fut torpillée par le président Roosevelt, en France en 2000, la réduction à 35 heures hebdomadaire ambitionnait de réduire le chômage, mais elle seule jouait ce jeu.
A plus long terme, il faudra reconsidérer tous les plans d’éducation pour ne plus former des diplômés inutiles, et surtout pour instaurer une Université permanente permettant à beaucoup d’acquérir les nouvelles connaissances et de rester en phase avec les évolutions technologiques et sociales.

La transformation du modèle social mondial ne pourra se mettre en place sans revisiter l’ensemble des institutions, financières, industries, services ni sans harmoniser les lois et réglementations des états.
Nombreux freins s’opposeront à ces transformations, et il faudra plusieurs dizaines d’années pour que de telles mesures soient pleinement appliquées, dans les pays industriels d’abord, les autres ensuite.

Chômage et Robotique ?

Certains se souviennent peut-être qu’en 2010, le plan du chinois Foxconn – premier fabricant de smartphones et tablettes pour Apple, Samsung, etc. – pour remplacer 60.000 employés par quelques millions de robots … productivité oblige.
Samsung construit des usines 100% automatisée pour développer ses produits.

Au cours des années 2030, le taux de chômage risque de battre tous les records dans le monde. Dans les pays européens, le taux risque de monter à 30 ou 40%, et là, plus question d’inverser la courbe du chômage, vieux slogan d’un chef d’état désastreux des années 2010.
Les états devront réduire le nombre fonctionnaires, remplacés par ces robots intelligents. En France, la fonction publique employait 30% de la population active en 2016, ce nombre sera réduit de moitié, moins de 15% en 2030, y compris dans la fonction hospitalière.
Cette crise se produira alors même que la surpopulation et la pauvreté dans le monde se seront aggravés à un rythme de plus en plus élevé. D’où un afflux de migrations des populations les plus démunies, qui s’ajouteraient aux ‘très pauvres’ des pays d’accueil (25% à 35% de la population autochtone), déséquilibrant plus encore le rapport entre l’offre et la demande à la « Bourse du Travail » l.
Le chômage touchera spécialement la population des pays les plus pauvres, où résident de nombreux musulmans (27% d’une population mondiale) : ce qui élèvera le niveau de la menace terroriste.

Après les Robots, les Nanorobots

Un peu avant 2020, on a vu des minirobots, puis des microrobots dont la taille n’excède pas le centimètre.
Encore plus petits, les nanorobots sont le croisement de cette robotique et de la technologie des nanoparticules : leurs dimensions s’expriment en nanomètres (milliardième partie du mètre !).
Aujourd’hui des nanorobots interviennent déjà dans plusieurs domaines, dont le médical.
Quasiment tous les domaines seront concernés par ces nanorobots, pilotés par des calculateurs construits sur des nanopuces : nanodrones, nano-rockets, nanomédicaments, des outils de nano-chirurgie, de nanobiotechnologie, des nano-laboureurs aussi.
En bref, surtout les domaines concernés par l’infiniment petit.

Quelles évolutions à venir …

Au-delà de 2030 on saura produire des nanorobots dotés de moteurs biologiques, comparables aux moteurs hélicoïdaux des bactéries, connectés aux modules d’Intelligence Artificielle par des systèmes de communication hyper-performants.
Au-delà de 2030, les capacités de l’Intelligence Artificielle sera 100 millions de fois supérieure avec la puissance des Supercalculateurs quantiques.

2030, cela veut dire dans 10 ans …  deux mandatures …

Retour au Meilleur des Mondes

100 ans après Huxley

Aldous Huxley décrivait en 1931 une société composée de cinq castes :
Les castes supérieures :
• Les Alpha, l’élite dirigeante. Grands, beaux, riches et puissants …
• Les Bêta, travailleurs intelligents, chargés des fonctions importantes …
Les castes inférieures :
• Les Gamma, travailleurs de la classe moyenne voire populaire.
• Les Delta et les Epsilon dédiés aux opérations manuelles, simples et très simples.

Où sera notre place ?

Risque-t-on de voir une telle structure pour nos sociétés, où

  • Les Alpha resteraient l’élite dirigeante, d’abord financière.
  • Les Beta seraient maintenant les « Robots Intelligents et Autonomes ».
  • Les Gamma comprendraient les anciens travailleurs intelligents – devenus sans emploi et simples consommateurs – chargés d’absorber la production.
  • Les Delta et Epsilon disparaîtront : ce seront des robots qui effectueront les fonctions basiques.

Pour conclure, je citerais à nouveau Aristote, qui disait :

« Pour le Patron du navire, le gouvernail est un instrument sans vie, et le matelot qui veille à la proue, un instrument vivant ».

Qui sera le Patron ? l’Homme ou le Robot ?

Publié dans politique | Commentaires fermés sur Robots et Avenir …

Le Grand Débat National …

Histoire de France  1789 – 2019
Un peu de recul …

2019 Le Grand Débat National

Suite aux révoltes des Gilets Jaunes, Emmanuel 1er engage le Grand Débat National du 15 Février au 15 Mars, permettant à toutes et tous de débattre de Questions Essentielles – selon lui – pour les Français.
Les débats seront enregistrés dans des Cahiers de Doléances.

L’histoire se répéterait-elle ?

1787 Assemblée des Notables

En 1787, convoquée par Louis XVI, l’Assemblée des notables débattit à Versailles, du 22 Février au 25 Mai, d’un ensemble de projets pour réformer en profondeur le système fiscal et financier du royaume !

1789 Les Cahiers de Doléances

Sous l’Ancien Régime, les cahiers de doléances sont des écrits que les Français remettent à leurs représentants élus aux États généraux convoqués par le roi Louis XYI pendant l’année 1789. Les cahiers sont rédigés séparément et avec des conditions différentes selon les trois ordres (clergé catholique, noblesse et tiers état) composant alors la société française.

Ils contiennent les plaintes (doléances) et les vœux que chaque ordre exprime pour améliorer la situation du royaume. En 1789, tous les cahiers accordent leur confiance au roi Louis XVI pour réformer le royaume.
Quasiment tous condamnent la monarchie absolue. Certains revendiquent l’égalité d’accès aux fonctions publiques, l’égalité fiscale, le vote de l’impôt par les représentants élus de la population.
S’y ajoutent la suppression des impôts et privilèges de la noblesse et du clergé catholique et beaucoup demandent la liberté d’opinion et d’expression des idées.

Les Cahiers de Doléances de 2019 …

Des Cahiers de Doléances, dans des mairies, recueilleront les revendications des Français, pour le Grand Débat National:  Emmanuel a défini lui-même des 4 points à débattre.

1. La transition Écologique,
2. La Fiscalité et Les Dépenses Publiques,
3. La Démocratie Citoyenne,
4. L’Organisation des Services Publique

À l’exclusion de tout autre sujet … (Démocratie oblige !)

Reste à savoir …

  • Qu’en pensent nos masses laborieuses ?
  • Comment seront satisfaites les revendications exprimées dans les Cahiers de Doléances des Gilets Jaunes? 
  • Comment seront satisfaites les revendications non exprimées par les des Gilets Jaunes?

 

Publié dans politique | Commentaires fermés sur Le Grand Débat National …

Chômage Novembre 2018

Pole Emploi

Avec la diversion des Gilets Jaunes, il n’y a eu guère de communication sur les chiffres de Pole Emploi de Novembre …
Voici donc quelques données sur le nombre d’inscrits à Pole Emploi, chiffres que je compléterais par une analyse des Entrants et Sortants des registres de Pole Emploi.

Il est intéressant de voir que le nombre des chômeurs inscrits a légèrement diminué, mais que la tendance à 6 mois de la catégorie A reste de 3,4 millions.

Toutes catégories confondues, il reste 6,223 millions d’inscrits, contre 6,286 millions en Septembre 2017 il n’a que 57.000 inscrites en moins au bout de 13 mois.

On peut relativiser et s’interroger sur l’impact de la Loi Travail …

FLUX ENTRÉES/SORTIES DE NOVEMBRE

Mais, si on regarde dans le détail la formation de ces chiffres de chômeurs inscrits, on a :
Stock Novembre = Stock Octobre + Nombre d’entrées – Nombre de Sorties.

Nombre de Sorties
L’examen de ce nombre peut laisser perplexe!

Sur les 560.000 sortants des registres de Pole Emploi, les sorties effectives sont de 30% 

  • 20% de reprise d’activité, soit 112.000 en CDD, CDI ou Indépendants.
  • 10% d’entrées en stages (qui reviendront en fin de stage).

Quant aux 70% restants, ils se composent de :

  • 46% pour défaut d’actualisation
  • 8% de radiation administrative (sanction)
  • 16% d’arrêts de recherche et autres cas

En clair, le bilan du retour à l’emploi ne bénéficie qu’à 112.000 personnes.

Nombre d’Entrées
L’examen de ces chiffres montre que sur 523.000 entrées, il y a eu que 8% correspondant à une première entrée, soit 41.800 nouveaux inscrits.

Les 481.000 autres étaient déjà connus de Pole Emploi :

  • 52% correspondent à une fin d’activité (CDI, CDD etc.) et
  • 40% correspondent à un retour d’inactivité (stagiaires, malades, etc.).

En conclusion, ne nous hâtons pas de nous réjouir, ces chiffres ne nous rendent pas optimistes pour les prochains mois, surtout en tenant compte du climat social….

 

Publié dans chomage | Commentaires fermés sur Chômage Novembre 2018

Démocratie 3.0

Un Député … c’est quoi ?

« Chaque député, compte tenu de la mission de vote de la loi et de contrôle de l’action du Gouvernement dévolue à l’Assemblée nationale, est censé représenter la Nation tout entière. »

Ce sont les termes du Portal de la Vie Publique
On ne peut que s’étonner de l’expression « est censé » …

Des Partis politiques et des Groupes

Notez que, dans ces termes, la notion de parti politique n’est pas même évoquée : les députés seraient-ils donc apolitiques ? Bien évidemment non.

Dans le système actuel, ce n’est pas possible, eu égard au type de scrutin « majoritaire » et à l’organisation de l’Assemblée avec ses Groupes de députés. Les rares indépendants ou partis de moins de 15 élus voient leur temps de parole réduit.

Ecoute et Dialogue

L’écoute des citoyens implique qu’un député soit en communication permanente avec ses électeurs pour comprendre les besoins locaux, les compiler et les comparer avec ceux d’autres circonscriptions pour comprendre les particularités locales, à dialoguer et organiser ses idées.
Il devrait avoir un rôle de pédagogie pour expliquer les projets de lois, dans le cadre d’un projet global, d’une vision, et de faire partager et admettre les différences possibles.

A ce niveau, on perçoit l’impact des idéologies portées par les partis – pouvoir ou  opposition – qui peuvent déformer ou occulter l’expression des besoins, au nom d’objectifs « supérieurs », de règles ou de contraintes externes telles que des traités – peut-être obsolètes ou inadaptés – institués par l’Europe, l’OMC, accords commerciaux comme le CETA, sans oublier les problèmes de Climat, etc.

Mais pour quelle finalité ?

Bien évidemment le but des députés resterait de proposer des Lois et amendements qui soient cohérentes avec les besoins et demandes des électeurs.
Et de ne plus voter des textes qui ne respectent pas ces électeurs, de s’opposer à ces textes, sans tenir compte des influences et effets de groupe.

Ce dialogue essentiel pour assurer une représentation démocratique n’est manifestement pas assuré à ce jour où l’on parle « d’éléments de langage », concoctés par des « élites » à l’usage de certains « députés amateurs » opportunistes qui perdent alors toute légitimité et surtout la confiance des électeurs.

Démocratie et Représentativité

Perte de confiance qui a pour conséquence une participation de plus en plus faible aux élections. Depuis 1958, jamais des législatives n’avaient si peu attiré les électeurs en 2017, avec la participation de seulement 42,64 % des électeurs inscrits.
On ne peut oublier non plus qu’aux élections présidentielles 2017 plus de 16 millions de Français n’ont voté pour aucun des candidats.

Selon une enquête Ipsos menée avant le second tour, 31% d’entre eux ont refusé de choisir entre deux candidats qu’ils rejettent totalement tandis que 28% « ne les rejetaient pas mais aucun des deux ne correspondaient à leurs idées.
Plus de 4 millions d’électeurs ont opté pour un vote blanc (8,51%) et nul (2,96%), soit 11,47% des votants.

Démocratie 3.0 ?

Devant ce constat, on comprend que le mode de représentation actuel ne tenant aucun compte des possibilités de réactivité offertes par les techniques de communication, ni Internet, ni réseaux sociaux, s’est pervertit dans le temps et ne correspond plus à notre siècle.

Pour illustrer ce propos, dès que vous accédez à un service par Internet – comme une demande à Orange – vous êtes invité à répondre à un « questionnaire de satisfaction » souvent très détaillé et qui se termine par « Recommanderiez vous notre produit à vos amis ? », avec une note de 1 à 10.
Les réponses fournies sont ensuite compilées, agrégées et permettent aux entreprises de proposer des services au plus près des attentes des participants: n’est ce pas une forme démocratique? 

On a déjà expérimenté les boites à voter électroniques, mais on doit aller plus loin !

Des Référendums 3.0

Pourquoi ne pas transposer ces « enquêtes de satisfaction » à la vie politique et ne pas demander aux citoyens de s’exprimer directement à travers de telles enquêtes

Le vote des citoyens seraient authentifiés via le Ministère des Finances.

Un tel système fournirait une expression des besoins de qualité « en temps réel » au niveau de chaque circonscription, de chaque territoire, et de la France entière ?

Chaque acteur de la vie politique – Maires, Députés, Régions, Etat – disposerait ainsi qu’un panorama de qualité, objectif et sans équivoque, base de décisions réellement démocratiques.

Citoyenneté retrouvée

Avantage aussi pour l’implication des citoyens dans la vie politique, chacun pourrait formuler ses avis de manière précise … on peut gager que le taux de participation remonterait de manière spectaculaire.

Publié dans politique | Commentaires fermés sur Démocratie 3.0

Chômage Octobre 2018

Stagnation du nombre de chômeurs

Plus de 9% en Octobre!

Dans 6 mois, on risque de dépasser les 3,5 millions pour la catégorie A, mais aussi 6,3 millions toutes catégories confondues, soit 16% de la population active!

La France seul pays où le chômage recule moins vite qu’ailleurs. est clairement à la traîne en Europe, l’Allemagne et le Royaume-Uni sont à 4%! En dépit des critiques formulée par Bruxelles à son encontre, le taux de chômage en Italie est de 10%, très proche du nôtre.

Même si l’INSEE prévoit un taux de 8,9% fin 2018, celui de la France dépasse 9,3%.

On peut douter de cette prévision à l’heure où la contestation légitime des « Gilets Jaunes » ne semble pas diminuer, en cette fin Novembre.

 

Publié dans chomage, politique | Commentaires fermés sur Chômage Octobre 2018

Lettre à mon fils

Mon fils est devenu Président de notre pays voici maintenant près de 2 ans, et, en dépit de son QI élevé et de sa maîtrise du tableur EXCEL, je lui adresse ces quelques réflexions.

Cher enfant,

Le thermomètre de ta taxomanie continue de monter, de même que ton impopularité.

Taxomanie ?

C’est ta manie de taxer, greffée sur celle de vouloir tout gouverner. Prolifération de ministres, de conseillers, de commissions, pour mettre le nez du gouvernement partout. Et partout où tu mets ton nez, ta main plonge dans la poche des citoyens tant qu’il y reste quelque chose à gratter … au risque que la population ne se révolte.

Jacqueries ?

Sous Louis XIV, en 1662, les épidémies déciment les populations affaiblies par le manque de nourriture, et la charge des impôts, la gabelle (impôt sur le sel), le papier timbré apparaissent comme un insurmontable fardeau imposé par l’État.

La plupart des soulèvements populaires qui ont troublé le royaume, de 1624 à 1670, ont été provoqués par ces pressions fiscales.


Aujourd’hui, les gilets-jaunes seront sur Paris le 24
Novembre pour protester contre tes augmentations excessives d’impôts, cotisations et taxes, contre la perte du pouvoir d’achat !

 

Alors que certains te comparent à Louis XIV, tu devrais tenir compte de l’histoire, si tu ne veux pas que l’on te compare à Louis XVI


Félicites aussi ton premier ministre, ce psychorigide raide comme un manche à balai, autiste et sourd comme un pot, très fier d’entraver nos libertés que de faire monter l’inflation à coup de taxes …

Ceux qui ne font rien …

Finalement, eu égard à tes résultats, tu feras partie « de ceux qui ne font rien », de ceux qui ne sont rien : le PIB réel reste en retrait et tes taxes ne font que dégoûter les gens qui pouvaient croire que tu allais rendre la prospérité de la France et le pouvoir d’achat aux français … Tu ne fais rien non plus pour ne pas alourdir la Dette !

Au lieu de construire une France nouvelle, tu ne fais que du cinéma, que de cultiver des taxes sous de fallacieux prétextes – l’écologie a bon dos ! Tu fais de fausses promesses avec de fausses informations relayées par ton armée de godillots de l’Assemblée Nationale.

Tu ne fais que désespérer plus de 75% de français, et, pour reprendre tes expressions, tu leur aura « coûté un pognon fou » !


Bien sur, toute ressemblance avec des personnages réels ne saurait être que fortuite !

Publié dans politique | Commentaires fermés sur Lettre à mon fils

Croissance ou Récession ?

Une croissance de … +1,7% 

Le 10 Septembre, notre très cher ministre de l’Economie a annoncé qu’il prévoyait – qu’il espérait ! –  une croissance du PIB de 1,7% pour l’année 2018, une croissance moins forte que les 2% initialement espérés, face à une dette qui flirte avec les 100 %.
Par rapport au reste de l’Europe, la France est en queue de peloton.

Croissance réelle ?

En fait la croissance réelle correspond à une variation monétaire corrigée de l’inflation. La croissance est positive si la quantité nette de monnaie « déflatée » injectée dans la sphère réelle est plus grande au cours d’une période que pendant la précédente, et elle est négative dans le cas contraire.
Or précisément, l’INSEE publie qu’à fin Septembre 2018 l’inflation est de 2.2% par rapport à Septembre 2017 .

La France en récession ?

On peut donc se poser la question, une simple soustraction permet d’y répondre:

  • Croissance de 1,7%,
  • Inflation de 2,2% 

(1,7%-2,2%)= – 0,5%  ! croissance négative … 

Rendez vous mois prochain …

Publié dans politique | Commentaires fermés sur Croissance ou Récession ?

Taxes Écologiques ? Fake news, impostures !

Les taxes sur les carburants feront baisser la pollution ???

C’est ce que la Comm officielle, reprise par des médias aux ordres, nous serine!

Cela fait penser à la « Grenouille qui se veut faire aussi grosse que le bœuf » !
Une farce sinistre, dénuée de toute vraisemblance !
Juste une manière supplémentaire de créer de l’inflation pour compenser la faible croissance intrinsèque du PIB !

Consommation de pétrole, de quoi s’agit-il ?

La consommation de la France représente 1,8% de la consommation mondiale, proche de 100.000 « Kilo Barils » par jour à l’horizon 2020.

Que dire des pays comme les USA, la Chine, le Japon, l’Inde, la Russie, l’Arabie saoudite ou le Brésil qui consomment plus de 50% de ce pétrole ?
Pour l’Union Européenne, c’est 14% de cette consommation, contre 9% au Moyen-Orient et 4% pour Afrique !

Là est l’intox outrancière de ce gouvernement.

Même si nous divisions notre consommation de carburant par 2, cela n’abaisserait la pollution que de 0.9% ! Et encore, en supposant que toute l’électricité nécessaire soit verte ou nucléaire, ce qui n’est pas crédible !

Croissance, inflation et dette

En Mai 2017, lors de l’élection de Macron, le taux d’inflation était de 0,8 % du PIB.
Depuis, ce taux d’inflation en France n’a cessé de remontrer pour atteindre 2,3% en Juillet 2018.
Pour notre chantre de l’économie de marché et de l’Europe … est-ce le hasard, le manque de bol, comme disait Hollande ?
Non, ce n’est pas le ‘hasard’ mais le résultat d’une stratégie visant à compenser la toujours plus faible croissance résultant de sa « stratégie » hypocrite, stupide et naïve : les premiers de cordée et le ruissellement !
En complément de cette « stratégie », fin Aout, Macron (via Philippe) annonce le blocage à 0.3% des revalorisations de pensions, désindexées du taux d’inflation.

Comme disait Alphonse Allais :

Il faut prendre l’argent là où il se trouve : chez les pauvres. D’accord, ils n’en ont pas beaucoup, mais ils sont si nombreux !

Conséquence, baisse de la consommation, insuffisance de la croissance, aggravation de la dette de la France à 100% du PIB, bien au-delà des règles de Maastricht !

Pour conclure, je rappellerai cette maxime de Faizan :
Quand le piano tombe, le déménageur s’affole …

Publié dans politique | Commentaires fermés sur Taxes Écologiques ? Fake news, impostures !

La France 17ème au WORD FORUM

Le discours d’un chef d’Etat …

Chers cons citoyens, les efforts de ma politique sont aujourd’hui récompensés !
Tout est au « vert » ! Au WEF, le Word Economic Forum, la France a gagné 5 places au classement de la compétitivité, passant du 22ème rang au 17ème, nous sommes devant la Grèce, la Pologne, l’Irlande, l’Espagne, l’Italie, le Portugal … !
Vous pouvez donc me dire « Bravo » et « Merci Président ».

Même s’il y a quelques nuages ces temps-ci :

  • le chômage qui augmente,
  • le pouvoir d’achat qui baisse,
  • l’inflation qui va dépasser les 2,3%,
  • une croissance du PIB en berne,
  • une dette de 38.000 par français (plus de 100% du PIB),
  • des usines qui ferment,
  • des agressions et incivilités croissantes …

Mais bien sûr, ça pourrait être pire si je n’étais pas là  …

Il vous reste à faire des efforts pour rejoindre l’Allemagne (3ème derrière les USA et Singapour).

Je vais donc demander aux Françaises et aux Français de nouveaux efforts, pour gravir les 7 échelons qui nous séparent de l’Allemagne, premier de cordée Européen : il nous faut maintenant passer devant la Norvège, la Finlande, le Danemark, la Suède, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, et la Suisse !
Je remercie donc par avance tous les Françaises et les Français des efforts qu’ils vont devoir faire dès maintenant : les jeunes, les moins jeunes, les retraités, et pour résumer, tous ceux qui ne sont rien.

Soyez patient, vous verrez dès demain ou après-demain les résultats de mes choix : s’il n’y a pas de sécheresse, ce sera le ruissellement, mieux, l’inondation : plus de chômage, plus d’inégalités, plus de pouvoir d’achat, plus de fracture sociale, bref, tout ce dont vous rêvez …!

Comment faire ?

Pour arriver en tête de ce classement, vous allez devoir améliorer vos performances sur les points faibles.
Lutter contre le crime organisé, faire baisser le nombre d’homicides, éradiquer le terrorisme, renforcer notre capital social – la laïcité avant tout -, mieux régler les conflits d’intérêt, simplifier nos réglementations.
Nous devons aussi mieux gérer l’Energie, étendre la couverture numérique, le téléphone fixe et cellulaire, élever la compétence du peuple dans le numérique.
Pour l’éducation nationale, il faut plus d’enseignants dans le primaire et améliorer la pensée critique dans l’enseignement.
Sur le plan des affaires, nous devrons intensifier la concurrence, étendre l’ouverture du commerce des services, et surtout lutter contre la complexité des tarifs et les obstacles non-tarifaires.
En ce qui concerne la réglementation du Travail, il faut encore des efforts pour réduire les indemnités de licenciement, dissoudre les contraintes sur les salaires (réformer le SMIC), faciliter l’embauche de main-d’œuvre étrangère pas chère, transformer les pratiques d’embauche, de recrutement et faciliter les licenciements.
La rémunération en fonction de la productivité, la mobilité interne de la main-d’œuvre ainsi que les relations employeurs-travailleurs sont aussi à transformer.
De manière générale, le taux d’imposition sur les entreprises doit encore diminuer !
Quant au secteur bancaire, il devra faciliter le financement des PME et des start-ups, réduire les crédits improductifs, et consolider leur capital.
Pour accroître notre performance sur les marchés, réduire les importations, favoriser les entreprises innovantes et celles qui développent des concepts novateurs.
Réviser notre cadre réglementaire en matière d’insolvabilité et changer les attitudes envers le risque entrepreneurial, améliorer la flexibilité des effectifs.

Comme vous voyez, l’enjeu est extrême et cela vous demandera, Françaises et Français de vous serrer la ceinture pendant au moins dix ans …

D’ici là, de nouveaux défis vous attendent, en particulier la révolution de la robotique et de l’intelligence artificielle qui vont détruire plus de 50% des métiers actuels.

Mais à cette époque, je serais en retraite et ne serais plus aux commandes de la France, alors …

Publié dans politique | Commentaires fermés sur La France 17ème au WORD FORUM

Chômage Aôut 2018 …

C’est la sécheresse Emmanuel, ça ne ruisselle pas !

Quelle amélioration depuis Octobre 2017?

Le nombre d’inscrits à Pole Emploi est stable à 3,47 millions,  à peine 10.000 de moins en catégorie A, mais 44.00 de plus pour l’ensemble AB et C, et 9.000 de plus toutes catégories confondues! 

Tout ça pour ça! Et ces chiffres ne concernent que la France métro, ceux de la France entière sont encore pire, avec ses 6,634 millions d’inscrits en Août. 

Mais non, ce n’est pas une faillite de notre nouvel état-providence!
Heureusement qu’il y a la loi Travail,  la suppression de l’ISF, l’augmentation de la CSG, les taxes pétrolières, une inflation organisée, heureusement encore qu’Emmanuel va nous changer les règles d’indemnisation, alors … tout ira bien !

D’autant qu’ Emmanuel vient de décrocher la 6ème place des pires taux d’emploi de l’OCDE – 65,2% de la population au travail – au second trimestre 2018:

Après la Turquie 51%, la Grèce 54,8%, l’Italie  58,7%, l’Espagne 62,4%, et la Belgique 63,8%.
L’Allemagne est à 75,6% et le Royaume-Uni à 74,7%  et l’Irlande à 68,6% ! 

Alors, fier Emmanuel, tiens bon, tu n’as plus que 40 mois pour détruire la France avant de descendre de ton trône et de rejoindre ceux qui ne sont rien!

Au moins tu pourras dire que tu nous a coûté un pognon fou!

Publié dans chomage | Commentaires fermés sur Chômage Aôut 2018 …

Chômage Juin 2018

Effet Macron ? Pas d’amélioration visible pour les chômeurs!

Si le nombre d’inscrits à Pole Emploi en catégorie A se dirige vers  3,4 millions, le nombre en catégorie B continue d’augmenter. 

 

 

Publié dans chomage | Commentaires fermés sur Chômage Juin 2018

Chômage Avril 2018

Un an après la prise de pouvoir d’Emmanuel Macron …

Pas d’amélioration convaincante pour l’emploi … 

 

Un espoir pour la catégorie A ?

Après le pic calamiteux d’avril 2016, on constate une migration vers la catégorie B …

 

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Chômage Avril 2018